La flamme de la solidarité

 

Toujours plus de richesses, toujours plus d'événements à partager, toujours plus de raison de s'approprier le monde... Pourtant, alors que beaucoup participent à la vie de cette société où tout nous est promis, trop de personnes restent encore sur la touche de ce grand stade de la consommation. Pas toujours facile d'être de la partie et encore moins d'intégrer les bonnes équipes. Alors c'est vrai, lorsque l'on est sur le terrain, on n'a pas toujours le temps de jeter un oeil vers le banc. On se dit qu'il existe déjà beaucoup de structures associatives et autant d'organismes d'Etat pour subvenir aux besoins des plus démunis. Malheureusement, ce n'est pas toujours suffisant.

Créée en 1962 par Marguerite Puhl-Demange, l'association Noël de Joie s'est rapidement imposée comme une aide précieuse pour les Lorrains avec des critères qui depuis n'ont pas changé : proximité et rapidité. Des subventions directes avec des bons d'achat, aides en espèces, des colis de victuailles... Chaque année ce sont 2000 familles qui bénéficient de l'aide de Noël de Joie. Si les besoins ont changé, les aides de premières nécessité demeurent importantes. Noël de Joie a financé la construction d'une école de chiens guides pour les non-voyants, la maison des parents au CHU de Nancy-Brabois, sans oublier à la recherche avec la construction du Centre européen de la recherche sur la myéline avec ELA à Laxou.

Malheureusement, quarante-cinq ans après la création de Noël de Joie, la misère, l'indigence et la souffrance semblent un fond inépuisable. C'est pourquoi la flamme de la solidarité ne doit pas s'éteindre en Lorraine.

 Pierre Wicker
M. Pierre Wicker (Directeur Général du Républicain Lorrain et Président de Noel de Joie).